La France au Vatican Ambassade de France près le Saint-Siège
fontsizeup fontsizedown

 français  
Accueil » Les services de l’Ambassade » La Villa Bonaparte

La Villa Bonaparte

JPEG - 35.4 ko
Villa Bonaparte

Depuis 1950, l’ambassade de France près le Saint-Siège est installée à la villa Bonaparte, près de la "Porta Pia".

Histoire de la Villa Bonaparte

- L’édifice fut construit en 1750 pour le cardinal Silvio Valenti Gonzaga, secrétaire d’État du pape Benoît XIV. Sans doute est-ce la proximité du palais du Quirinal, où il exerçait sa charge (aujourd’hui siège de la présidence de la République), qui incita le prélat à choisir cet endroit.

- Le cardinal transforma en jardins des vergers et fit élever au centre le pavillon dont la décoration et l’ameublement devinrent vite célèbres : la collection de papiers chinois, la table mécanique de la salle à manger et les plantes exotiques du jardin constituaient autant de curiosités dans la Rome du XVIIIe siècle.

- Après la chute de l’Empire, une partie de la famille Bonaparte, Madame mère (Laetitia), le cardinal Fesch, oncle de Napoléon, certains de ses frères s’installent sous la protection du pape Pie VII (le prisonnier de Fontainebleau qui avait sacré Napoléon).

- La sœur de Napoléon, Pauline, princesse Borghèse, qui avait suivi l’Empereur déchu à l’Île d’Elbe, les rejoint en 1815 et acquiert la villa Valenti. Elle y entreprend d’importants travaux inscrivant ainsi le style Empire dans l’architecture romaine du XVIIIe siècle.

D’après "La villa Bonaparte" de Bernard Hulin, avec son aimable autorisation, édizioni de Luca, 1998

- À la mort de Pauline en 1825, la villa passa à ses neveux et à leurs descendants jusqu’en 1906 date à laquelle elle fut vendue… au gouvernement prussien qui y installa sa légation près le Saint-Siège en 1908, ambassade d’Allemagne entre 1920 et 1944.

- En 1945, les biens du Reich étant confisqués par les Alliés, la France en fit l’acquisition pour y installer sa représentation près le Saint-Siège.

La plus ancienne de nos ambassades avait jusque-là pérégriné d’un palais à l’autre. Après le palais Farnèse au XVIe siècle puis le palais Madame (l’actuel Sénat), le cardinal de Bernis l’installa sur le Corso, au palais de Carolis (siège de la Banca di Roma). Du palais Colonna au palais Primoli, l’ambassade avait finalement migré au palais Taverna d’où Wladimir d’Ormesson déménagea à la villa Bonaparte le 15 décembre 1950.

- Récemment, un vaste programme de restauration a permis de redonner à la villa sa beauté d’autrefois. Ici et là, les badigeons recouvraient encore des décors créés au temps du cardinal et de Pauline. La plupart furent mis à jour et restaurés.

Le Mobilier national choisit des ensembles d’époque Empire qui rendirent son lustre à la villa Bonaparte. Ainsi fut conservé à cette demeure son caractère marqué dès l’origine par le sens italien de la beauté et l’art de vivre à la française.

Galerie : la Villa Bonaparte en photos

Plafond de la Villa Bonaparte

Plafond intérieur de la Villa Bonaparte

Le Grand Salon

Le Grand Salon

Autre vue du Grand Salon

Le Grand Salon : une autre vue

Pauline Bonaparte - copie de la Statue de Canova au Musée Borghèse

Pauline Bonaparte : copie de la Statue de Canova

Mobilier National

Mobilier National

Escalier Interieur de la Villa

Escalier Intérieur

Mobilier National

Mobilier National

Vue de la Villa au soleil couchant

Vue de la Villa Bonaparte au soleil couchant

publié le 14 novembre 2009

Liens utiles

  • France Diplomatie - le site du ministère des Affaires étrangères Institut Français - Centre Saint-Louis LatitudeFrance.org - Vivez l'actualité du réseau Portail de l'Union Européenne Conseils aux Voyageurs Ariane - Pour votre sécurité, restez connectés MonConsulat.fr Rendez-vous en France (Italie) Service-Public.fr - le site officiel de l'administration française Legifrance.gouv.fr - le service public de la diffusion du droit Maison des Français de l'Etranger France.fr - le portail de la France Gouvernement.fr - le portail du gouvernement Plateforme ouverte des données publiques françaises