Les relations bilatérales

LES RELATIONS DIPLOMATIQUES

Une relation ancienne

Peu de pays ont établi des relations aussi riches et aussi anciennes que la France avec le Saint Siège, comme en témoignent le baptême dans la foi catholique de Clovis, en 496, à Reims ; l’accord étroit entre les Papes Etienne II et Léon III et les Rois francs, Pépin le Bref et Charlemagne, au VIIIème siècle ; l’élection de nombreux Papes français au Moyen Age, depuis Gerbert d’Aurillac, devenu Sylvestre II, "le Pape de l’An Mil" ; la présence de la papauté en Avignon de 1309 à 1377 ; l’importance des grands saints français au sein de l’Eglise : Saint Louis, modèle du souverain médiéval, Saint Vincent de Paul et Saint François de Sales, figures de la charité du XVIIème siècle, Sainte Bernadette Soubirous et les apparitions mariales de Lourdes, Sainte Thérèse de Lisieux, promue au rang de Docteur de l’Eglise par la Pape Jean-Paul II le 19 octobre 1997. Il faut également rappeler l’extraordinaire élan missionnaire français à travers le monde aux XIXème et XXème siècles. Ces relations ne furent pas toujours faciles, mais elles demeurèrent toujours denses et ont beaucoup apporté aux deux parties. S’il y eut des ruptures, à la fin du XVIIIème siècle, et entre 1904 et 1921, le schisme fut toujours évité et le cours du dialogue et de la coopération toujours retrouvé.

Les rencontres et les visites bilatérales sont nombreuses et traduisent la qualité des relations qu’entretiennent la France et le Saint-Siège.

Visites du Saint-Père

Du côté du Saint-Siège, le Pape Jean Paul II s’est rendu en France huit fois au cours de son pontificat et y a effectué sa dernière visite, à Lourdes, le 15 août 2004 pour fêter le 150ème anniversaire de la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception.

Le Pape Benoît XVI a pour sa part effectué une visite à Paris et à Lourdes en septembre 2008, à l’occasion du 150ème anniversaire des apparitions de la Vierge à Bernadette.

Visites de personnalités françaises au Vatican

Des personnalités françaises se rendent également au Vatican pour y représenter le Président de la République ou le Gouvernement à l’occasion de cérémonies particulières ou dans le cadre de visites de travail.

Visite du Président de la République

Presque tous les Chefs d’Etat français , à l’exception du Président Pompidou ont été reçus en audience par le pape lors de visites au Saint-Siège :

- Le Général Charles De Gaulle, 1959 et 1967

- Le Président Giscard d’Estaing, 1975 et 1978

- Le Président François Mitterrand, 1982

- Le Président Jacques Chirac, 1996

- Le Président Nicolas Sarkozy, 2007 et 2010

- Le Président François Hollande, 2014 et 2016

Les consistoires

Il est de tradition que le gouvernement français soit représenté lors des consistoires au cours desquels sont créés des cardinaux français.

Le catholicisme français à Rome : canonisations et béatifications

La proclamation d’un saint ou d’un bienheureux est toujours perçue, au-delà de la reconnaissance de ses mérites propres, comme une marque d’intérêt portée par le Souverain Pontife à la tradition spirituelle d’un pays. C’est la raison pour laquelle le gouvernement français est traditionnellement représenté aux cérémonies de béatification (qui ont lieu dans le diocèse du bienheureux) ainsi qu’aux cérémonies de canonisation.

Visites des groupes d’amitié

Les groupes parlementaires d’amitié France - Saint-Siège effectuent également des missions régulières auprès du Saint-Siège.

La présence française au Vatican

La présence de Français dans les différents organes de la Curie romaine est substantielle, même si leur nationalité n’interfère pas dans l’exercice de leurs fonctions au service du gouvernement de l’Eglise catholique. On citera notamment, dans les responsabilités les plus élevées : le Cardinal Roger Etchegaray, président émérite du Conseil Pontifical "Justice et Paix" et "Cor Unum" et Vice-Doyen du collège cardinalice ; le Cardinal Paul Poupard, président émérite du Conseil pontifical pour la Culture ; le Cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux, le Cardinal Dominique Mamberti, préfet du Tribunal suprême de la Signature apostolique et Mgr Jean-Louis Bruguès, Archiviste et bibliothécaire de la Sainte Eglise romaine. Une soixantaine de Français, religieux et laïcs, concourent au fonctionnement quotidien de la Secrétairerie d’Etat, des congrégations romaines, des tribunaux, des conseils pontificaux ainsi que d’organismes et d’institutions liés au Saint-Siège comme le quotidien " L’Osservatore Romano ", dans sa version hebdomadaire en français, et Radio-Vatican.

Dernière modification : 19/09/2016

Haut de page